#cebebeexiste-deuil-perinatal-blog.jpg

BLOG

Voilà 9 mois que Mathilde est née. C'est étrange l'impact de certains chiffres sur notre cerveau... Je pense que chacun vit les choses à sa façon, de surcroît lorsque nous sommes confrontés à un événement aussi brutal que la perte d'un enfant.

Nous sommes tous dotés de nos propres mécanismes et ressources, qui nous permettent de faire face aux événements de la vie.

Pour ma part, Mathilde est venue chercher au plus profond de mes capacités d'adaptation. J'ai appris à m'écouter comme jamais je ne l'avais fait auparavant. C'était une question de survie. Si je ne le faisais pas, personne ne pouvais le faire pour moi.

Il est déroutant de voir pulvérisés tous ses repères, toutes ses barrières érigées au fil d'une vie. Des barrières, des limites, qui nous permettent de nous sentir en sécurité au sein de la vie que l'on se construit. Quand tout cela disparaît, il y a l'épuisement, la sensation de ne plus être à sa place en ce monde, l'impression que la tâche est trop lourde, que c'est perdu d'avance... Mais il y a aussi la possibilité de se construire de nouveaux repères, un nouveau cadre sécurisant, qui pourrait d'ailleurs plus ressembler à un cercle, plus flexible, plus fluide que le précédent ; la peur ne pèse plus autant dans la balance, les enjeux sont différents ; la distance aussi.

C'est ce chemin que je tente de suivre. Dans mon esprit, il en va presque de mon rôle de mère, pour lequel je n'ai pas de modèle - personne ne dit ce que c'est que d'être la mère d'un enfant qui ne vit plus - et c'est tant mieux car mon modèle je peux me le construire et il consiste à : s'écouter, se sentir bien dans son corps et dans son esprit, avancer à son rythme, prendre le temps de se découvrir.

Comme précisé précédemment, le deuil périnatal se gère de façon très personnelle. J'ai toutefois choisi de répertorier ici quelques articles qui mettent en avant certaines démarches que j'ai pu faire (et que je continuent de faire), qui m'aident à avancer plus sereinement et en confiance. Alors servez-vous, testez, et faites vous du bien !