Search
  • Manon CORNEILLE

Le soin rebozo, un rituel de passage

J'ai entendu parler du soin rebozo en écoutant certains témoignages de parents endeuillés, recueillis pour l'écriture du livre "Dans ces moments là".



C'était une vidéo dans laquelle Hélène Gérin rappelait aussi au parents confrontés au deuil périnatal que, malgré toute l'énergie a déployer pour traverser cette épreuve, c'est aussi aux parents de guider l'entourage, qui se retrouve souvent comme "figé", complètement démuni, prêt à tout, mais incapable d'amorcer la moindre action. Ha cette peur... Elle contrôle quand même pas mal de choses dans nos vies !

C'est elle qui m'empêchait aussi d'oser demander moi-même à mes proches de m'offrir un soin qui me faisait envie et que je n'avais pas les moyens de m'acheter.


Oser demander


Quand votre univers intérieur ressemble à un remake de Mad Max, s'autoriser à désirer des moments de douceur peut être salvateur. Le sentiment de culpabilité chez une mère qui vient de perdre son enfant est, si j'en crois mes ressentis et la grande majorité des témoignages, inévitable. Il est difficile de reprendre pieds, et là où le bas blesse, c'est qu'on peut facilement être tentée de se mettre des bâtons dans les roues toute seule.

Ces bâtons qui vous empêchent de vous offrir un moment rien que pour vous, qui vous chuchotent que vous ne le méritez pas, qui parviennent à vous convaincre que si vous y pensez suffisamment fort, quelqu'un va bien vous l'offrir ce soin. Et si ce quelqu'un ne le fait pas, et bien c'est qu'effectivement vous ne le méritez pas...

Enfin bref... Des pensées qui ne tirent pas vraiment vers le haut.

Alors que s'il y a bien une chose que je retiens de notre accouchement et de l'arrivée de Mathilde dans nos vies, c'est qu'en fait, nous méritons absolument tout ce qui pourra contribuer à nous offrir de la douceur et du bien-être dans nos vies. Et vous savez quoi ? Les personnes de votre entourage à qui vous le demandez sont plus que ravies de se sentir "utiles", de vous apporter un peu de réconfort ; elles n'attendaient que ça.


Mon appréhension plus que réservée vis à vis du monde extérieur m'a empêché de demander ce soin à plusieurs personnes à la fois. La reprise de contact avec mes congénères s'est faite progressivement. Du coup, j'ai eu l'idée de demander à mes sœurs. Je savais qu'elle ne pourraient pas m'offrir ce soin et qu'elles trouveraient une combine. Un message collectif plus tard et une cagnotte Leetchi de créée, elles m'ont fait passer tous les gentils mots et le bon cadeau des personnes réunies pour m'offrir ce beau cadeau.


Le soin


Une belle découverte que ce soin ! J'ai contacté Caroline qui exerçait sur Lyon à l'époque et elle s'est proposé de se déplacer jusque chez nous avec une consœur. Nous étions 5 mois après l'accouchement et je n'avais alors que peu de contacts avec d'autres personnes, celles "du monde" ;-)

Caroline et Deborah se sont donc installées chez nous, elles ont préparé un espace feutré, un vrai cocon pour que je me sente bien. Elles m'ont offert un moment hors du temps, une bulle, dans laquelle je me suis sentie comprise, écoutée, respectée.

Ce soin a été le pilier fondateur de mon ouverture au monde et je ne peux que le conseiller vivement à toutes les mamans !


25 views0 comments